COPENHAGUE, 22 juin 2012 – Deux semaines après Rio+20, la conférence des Nations Unies sur le développement durable, les parlementaires de la plus importante organisation au monde en matière de sécurité régionale, l'OSCE, voteront sur une résolution visant à renforcer la sécurité alimentaire mondiale.

Guglielmo Picchi (Italie) a introduit une résolution appelant les 56 Etats de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe à partager leur expertise dans le traitement des eaux usées afin de répondre à l'objectif de nourrir une population mondiale grandissante.

La résolution, qui sera débattue durant la session annuelle de l'Assemblée parlementaire de l'OSCE à Monaco du 5 au 9 juillet, demande aux Etats participants d'ouvrir des voies de communication entre les acteurs du développement afin d'encourager les parlements, les gouvernements, et la société civile à partager leurs connaissances dans le domaine de la récupération et du traitement de l'eau.

« Le caractère mondial des changements climatiques requiert que nous trouvions des solutions régionales aux défis liés au manque d'eau et à la surpopulation, » explique Picchi. « Il est crucial que nous partagions notre expertise afin d'assurer une meilleure sécurité alimentaire et afin d'atteindre l'objectif n°1 du Millénaire pour le Développement, qui vise à diminuer de moitié le nombre de personnes souffrants de la faim et vivant avec moins d'un dollar par jour. »

La résolution demande aux Etats participants de l'OSCE de mobiliser leurs partenaires à travers des projets, des séminaires éducatifs, et le transfert de technologies. Les mesures préconisées par Picchi soulignent également les efforts du bureau du Coordinateur pour les activités économiques et environnementales de l'OSCE vers la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement.

La résolution est coparrainée par 48 parlementaires issus de 24 pays.

Des parlementaires issus de 56 Etats participants voteront sur la résolution et la déclaration à Monaco. Les résolutions adoptées lors de la Session annuelle, ainsi que la Déclaration de Monaco, aident à façonner la politique de l'OSCE et de ses Etats participants. Les réunions de la Session annuelle de Monaco, y compris les débats des commissions et les votes, sont ouvertes à la presse et au public.

Réunissant 320 parlementaires issus de 55 pays d'Europe, d'Asie centrale, et d'Amérique du Nord, l'Assemblée parlementaire de l'OSCE fournit une tribune pour le dialogue parlementaire, dirige des missions d'observation électorale, et renforce la coopération internationale pour tenir les engagements pris en matière politique, économique, de sécurité, d'environnement et dans le domaine des droits de l'Homme.

www.facebook.com/oscepa || www.oscepa.org